La Ventilation et la RT 2012

Aller au-delà pour votre santé...

Mots-clés de l'article : VMC, RT 2012, réglementation thermique, BBC, Bâtiment basse consommation, maison passive, isolation, maison isolée, bâtiment étanche, ventilation, VMC double flux, hygro B, ...

 

Avant la construction d'une nouvelle maison, il faut réfléchir à la ventilation (VMC), en accord avec la réglementation thermique 2012. Or celle-ci impose uniquement des exigences en terme d'économies d'énergies sans tenir compte de la qualité de l'air intérieur (QAI), vitale pour une bonne santé. Il convient donc d'aller au-delà, non pas pour la planète, l'Etat ou la RT 2012, mais pour vous-même !

 

La RT 2012 en bref

Réglementation thermique RT 2012La nouvelle réglementation thermique RT 2012, applicable à toute nouvelle maison individuelle depuis janvier 2013, a pour objectif de diviser par 3 la consommation énergétique des bâtiments neuf. Le logement représente aujourd'hui en France 42,5 % de l'énergie totale consommée et produit 23 % des gaz à effet de serre. Le chauffage coûte à une famille 900 € chaque année en moyenne mais peut varier entre 250 € et 1.800 € selon la maison et l'isolation. Avec les nouveaux logements, les Bâtiments Basse Consommation BBC imposés par la RT 2012, un plafond annuel de 50 kW / m² a été fixé. De plus, un coefficient de Consommation conventionnelle d’Énergie Primaire CEP, pouvant varier entre 40 à 65 selon la région, représente le cumul de 5 postes : le chauffage, la climatisation, l'eau chaude sanitaire, l'éclairage et les auxilaires, à savoir les pompes et la ventilation, qui à elle seule doit traiter 70 % des déperditions de la maison.

 

La ventilation

Qualité de l'air intérieurLa réglementation impose donc une consommation énergétique maximale ainsi qu'une étanchéité à l'air (inférieure à 0,6 m³/h.m²) lors d'un test d'étanchéité obligatoire. L'étanchéité augmente la performance énergétique du bâtiment et le confort des occupants. Il faut étanchéifier pour mieux ventiler. Mais il est prouvé qu'un bâtiment étanche apporte une accumulation de moisissures, humidité, CO2 et autres polluants liés à l'occupation des locaux et aux produits. Il convient donc de renouveler l'air de façon permanente, mais sans refroidir pour autant la maison, en ouvrant la fenêtre par exemple.

 

 

La VMC double flux

Fonctionnement d'une VMC double fluxDeux solutions actuelles sont autorisées par la RT 2012 : la VMC simple flux Hygro B et la VMC double flux haut rendement.

La Hygro B est une ventilation simple flux qui extrait l'humidité des pièces d'eau. L'air neuf arrive par les failles d'étanchéité, circule dans les pièces de vie avant d'être aspiré par les bouches d'extraction pour être rejeté tel quel à l'extérieur, et ce uniquement quand les pièces sont utilisée. Ce système, nécessitant impérativement un moteur basse consommation, est un bon compromis technico-économique pour les zone tempérées.

La VMC double flux à haut rendement apporte de l'air neuf qu'elle réchauffe au contact de l'air rejeté. Le renouvellement d'air est effectué en permanence sans perte de chaleur grâce à l'échangeur qui récupère 90% de l'énergie. Cette solution permet ainsi des économies de chauffage ou de climatisation.

 

En savoir plus :